VINCENT BADY

AUTEUR, COMÉDIEN, METTEUR EN SCÈNE

Interroge théâtralement les dimensions politique et poétique de l’imaginaire urbain. Il développe des projets artistiques en lien avec les territoires de la ville, et y associe des habitants ou des groupes d’habitants.

 

PARCOURS DE VINCENT BADY

 

Après des études de philosophie et de sociologie, il se destine entièrement au théâtre à partir de 1976. Depuis 1992, il est membre du collectif artistique Les Trois-Huit, compagnie de théâtre, qui dirige le Nouveau Théâtre du 8e à Lyon.

 

Comédien, il a joué au théâtre des textes de Strindberg, Panizza, Michaux, Molière, Dostoïevski, Shakespeare, Pasolini, Delore, Cormann, Brecht, Tchékhov, Marivaux, Strauss, Musset, Lope de Vega, Corneille, Claudel, Müller, Salerio, Giraudoux, Althusser, de Boissy /Thivillion, Hauvuy, Rengade, Novarina, Escalante, Berman, Alberti et certains de ses propres textes.

Il a travaillé avec les metteurs en scène Bruno Boëglin, Jean-Louis Martinelli, Jean-Paul Delore, Gilles Pastor, Guy Naigeon, Sylvie Mongin-Algan, Dominique Lardenois, Jean-Philippe Salério, Jean-Paul Lucet, Anne de Boissy, Laurent Vercelletto, Claire Rengade, Renaud Lescuyer.

Au cinéma et à la télévision, il a joué dans des films de R. Mazoyer, J. Trefouël, A.Schwarztein, H. Rebois, P. Planchon, N. Monti, E. Laurent, M. Boisrond et J. Fansten.

 

Metteur en scène, il a présenté, en 1988 : Senso (d’après C. Boïto : “Carnets secrets de la comtesse Livia”), en 1989 : Le Tableau des appétits (dans le cadre du bicentenaire de la Révolution française), en 2001 : L’acteur et son maître (3 petites formes de théâtre portatif autour d’une scène du Dom Juan de Molière), en 2005 : Les Naissances (Tombés du ciel et Naissances, finale, cycle de formes théâtrales, chorégraphiques, vidéo, à partir de ses propres textes et de recueils de paroles d’habitants), en 2009 : Balades urbaines en théâtre dans Lyon 8e ( à partir de son texte « Je me souviens de Rita Renoir » et de collectages de paroles d’habitants), en 2010 : « Europe ne se souvient plus » au Nouveau Théâtre du 8e et au centre culturel Charlie Chaplin de Vaulx-en-Velin, en 2011-2014 : « Tomber la façade », « Des mots à fleur de béton », « Auprès de mon arbre (en béton) » dans le cadre du programme 8e Art, en 2014-2015, « Rivesaltes Fictions / Question suivante » au centre culturel Charlie Chaplin de Vaulx-en-Velin, au Musée National d’Histoire de l’Immigration à Paris, et au Nouveau Théâtre du 8e, à Lyon, puis « Rivesaltes Fiction itinérante » lors des Journées de Lyon des Auteurs de théâtre, à la Maison des Passages à Lyon et dans le cadre du Festival de la Cimade Migrant’scène à Grenoble et en région Occitanie, en 2016-2017 : « Une seule grande case qui monte vers le ciel. » (à partir de collectages de paroles d’habitants du 8 arrondissement de Lyon) : Balades apaches aux Etats-Unis, Déambulations théâtrales et musicales, Nuit des Cités idéales.

 

Auteur, il a écrit pour le théâtre : Pardaillan d’après Michel Zevaco (1990), Le Journal de Georges (Editions Comp’act, 1992), Quijotypanza d’après Cervantès (1994), Les Incendiaires ou toutes les portes s’ouvrent dans le sens de la fuite (1998), L’Acteur et son Maître (2001), Un deux trois Meyerhold (Editions Espaces 34, 2002), Je me souviens de Rita Renoir (2003), Trois fois né (2004), Tombés du Ciel (2004), Une Mère, un Fils (2005), Mon père l’océan, ma mère la lune (2005) Europe ne se souvient plus (2010, Zone de vie (2012) Rivesaltes Fictions /Question suivante (Editions Théâtrales, 2014, lauréat des Journées de Lyon des Auteurs de théâtre, prix Jean-Jacques Lerrant)

Il a écrit également des versions françaises de De l’aube à minuit, de Georg Kaiser, et du Songe d’une nuit d’été, de William Shakespeare.

Il est co-auteur du livre « Arts vivants, trop de compagnies ? » , éd. L’Espace d’un instant, Paris, 2007.

 

Il a écrit pour le cinéma : Le passant / Walter Benjamin (réal. J-P. Lebesson,1991), Place du Pont, une mémoire de Lyon (réal. J-P. Lebesson,1998), Douze histoires de naissance (réal. Y. Bourget,2004), Histoires de vie, histoires d’anges (réal. Y. Bourget, M-H. Roinat,2008).

 

Formateur-artiste, il intervient dans le cadre du Compagnonnage (dispositif de formation en alternance pour de jeunes comédiens à Lyon), à l’Université Lyon 2, ainsi que dans de nombreux établissements scolaires. De 2004 à 2017, il a été professeur à l’ENSATT (département d’écriture dramatique / studio des auteurs).

 

Il participe en 2003 à la fondation du SYNAVI (Syndicat National des Arts Vivants), dont il a été président, de 2005 à 2007.