2 juillet - 4 juillet 2009
  • du 2 au 4 juillet 2009
    NTH8 – Lyon
    CRÉATION

 

ARTAUD, UN CERTAIN ETAT DE FUREUR

Résumé

À télécharger


Retour

GUY NAIGEON

GUY NAIGEON / LES TROIS-HUIT

 

Six acteurs, une infirmière, du son produit par des machines et les acteurs, des fulgurances de mots, un espace labyrinthique (lieu de mémoire et de futur). Ces visions, ces rêves se concrétiseront avec Véronique Dubin, Catherine Laval, Stéphane Naigeon, Juliette Fernet, Matthieu Grenier, Baptiste Jamonneau, Laetitia Lalle Bi Benie, Aurélien Serre, Annie Vey, le Groupe MOI (Vincent Delpeux, Bertrand Saugier, Yoann Tivoli). D’après les textes d’Antonin Artaud (Editions Gallimard) suivants : «Pour en finir avec le jugement de Dieu» «Van Gogh, le suicidé de la société» «Conférence du Vieux Colombier» «Le Pèse-Nerf» «L’Ombilic des limbes» «Le théâtre et son double».

 

L’ALIENE AUTHENTIQUE / LE VISIONNAIRE
Asile de Villejuif / Poète-écrivain-auteur
Asile des Quatre-Manes / Acteur (théâtre-cinéma)
Sainte-Anne / Metteur en scène Décorateur
H.P de Ville-Evrard / Dessins
H.P. Rodez / Déconstructeur Briseur du langage
Hôpital d’Ivry / Seine Premier performer

 

«Il y avait en même temps en lui l’acteur et le spectateur, il se regardait. C’était sa nature même, cette attitude. Sa propre souffrance existait, mais il se la jouait, il cherchait la plénitude de sa souffrance. Artaud s’est dit: c’est moi qui jouerai Artaud. Je me connais et cela me suffit, et cela doit suffire. Je me connais parce que je m’assiste, j’assiste à Antonin Artaud». André Masson

 

Dans les années 30, Artaud veut modifier les dispositifs de représentation; non seulement il veut solliciter la participation des spectateurs, mais il cherche des lieux différents : une vieille usine avec des vitres brisées, un hangar désaffecté… Il veut créer un langage unique entre le geste et la pensée pour toucher la vie.