DATES À VENIR

  • VENDREDI 9 NOVEMBRE 2018 – 20H00 – NTH8 / Lyon (69)
  • SAMEDI 10 NOVEMBRE 2018 – 17H00 – NTH8 / Lyon (69)
  • SAMEDI 9 MARS 2019 – La Fraternelle / Saint-Claude (39)

 

 

BOIRE

Résumé

À télécharger



Retour

FABIENNE SWIATLY / GUY NAIGEON / ANNE DE BOISSY

ÉQUIPE DE CRÉATION

texte : Fabienne Swiatly, éd. Ego comme X
mise en jeu : Guy Naigeon
avec : Anne de Boissy
lumières : Denis Chapellon
photos : Lorenzo Papace
Production Les Trois-Huit, compagnie de théâtre au NTH8/Nouveau Théâtre du 8e – Lyon.

 

«Père : Il dit que le Côtes du Rhône, c’est encore ce qu’il y a de mieux, que ce n’est jamais décevant / Mère : Elle dit qu’elle peut s’arrêter de boire quand elle veut / Frère : Il dit si t’étais pas ma soeur, je te baiserais bien / Soeur : Elle dit que le jus d’orange la fait vomir / Je : J’arrête de boire et me remets à fumer»

 

Boire.
Verbe du 3e groupe : Je bois, tu buvais, il boira.
Du latin bibere.
Apparentés : Avaler – absorber – ingurgiter – lamper – écluser  – pomper – siffler – téter – laper – biberonner – picoler.
Ce texte met en scène une famille ouvrière
(père, mère, 2 filles, 1 fils)
Seule l’absorption d’alcool leur permet d’avoir des semblants de rapports humains, des bribes de paroles, quelques regards.
La force de Swiatly est dans le non – dit, l’implicite, elle énumère des faits, elle constate : si je ne bois plus, serais-je encore moi ?
Et elle nous laisse là,
tout seul, devant un verre à moitié vide – à moitié plein.

Guy Naigeon

 

2008
Première lecture de Boire. Cul-sec.

Je suis stupéfaite de l’existence de cet “objet livre” au milieu de tout cet alcool.
J’ai immédiatement envie d’amener ce texte sur scène, il semble n’attendre que ça, même si ce n’est pas un texte de théâtre au départ.
J’écris à Fabienne Swiatly pour lui demander si elle accepte que Naigeon et moi travaillions à mettre en jeu Boire au NTH8.
Elle dit oui – c’est parti.
Sur les pages du livre, il y a beaucoup de blanc autour des mots. C’est l’espace nécessaire pour les incorporer, trouver leurs circulations sur scène et dans mon corps. C’est l’espace libre dont je m’empare. Alors j’incorpore le texte.

2015
Le texte ne m’a jamais quitté. En veille je ne sais où à l’intérieur.

Depuis 2008, la collaboration avec Fabienne Swiatly n’a pas cessé, à travers d’autres projets spécialement écrits pour le théâtre cette fois.
Rejouer Boire aujourd’hui, c’est continuer mon chemin.

2018

Le texte est re-re-publié à La Fosse aux Ours;

Maintenant il s’appelle BOIRE ET PLUS. Fabienne a écrit une vraie nouvelle partie pour son livre. Elle vous en parlera elle-même le 10 novembre après la représentation. Moi, j’ouvre les petites vannes dans ma mémoire et les mots remontent à la surface, m’hydratent à nouveau.

Nous continuons notre chemin.

Anne de Boissy

Juin 2018

 

 

+ d'infos

 

FABIENNE SWIATLY

Fabienne Swiatly se partage actuellement entre une résidence de création au Théâtre du Parc à Andrézieux Bouthéon avec la Cie Les Transformateurs et une résidence d’auteur à la Maison Julien Gracq en Anjou (écriture d’un spectacle dans le cadre de Scènes de Pays, Cie le Menteur volontaire, création en 2016).

 

Ecrits pour le théâtre publiés :

l Annette, éd. Color Gang (prix des Collégiens – Colidram 2014) – spectacle joué au TNP, théâtre de Vénissieux, Festival d’Avignon – Cie Les Transformateurs.

l Boire, éd. Ego comme X – spectacle joué en 2013 et 2014 au Théâtre les Bambous à l’île de la Réunion – Mise en scène Robin Frédéric. – Création au NTH8 en 2008, puis en tournée – Mise en Scène Guy Naigeon.

l La ligne de partage des eaux, éd. La Passe du vent, mis en scène par Eloi Recoing et Jeanne Vitez pour le Théâtre aux mains nues, 2011.

 

Ecrits pour le théâtre :

l L’avenir n’est pas un tas de cendres – 2014, au théâtre de Bourgoin-Jallieu, Cie Locus Solus,

l Le repas – 2013, Cie Chiloé.

 

Romans :

l La Fulgurance du geste, éd. L’armourier, 2014

l Unité de vie, éditions (prix Marguerite Puhl-Demange) – éd. La Fosse aux ours

l Ligne de partage des eaux, ed. La passe du vent.

l Une femme allemande (prix Marianne et prix Colophon) éd. La Fosse aux ours.

l Gagner sa vie (prix Léo Ferré, coup de talent Fnac) éd. La Fosse aux Ours.

l Stimmlos / Sans voix, aux éditions Verlag im Wald, texte traduit en slovène dans l’anthologie Lirikon 21.

 

De nombreux textes ont également été publiés en revues : Bacchanales, Arpentages, Dans la lune, Remue.net, Notes, le Monde, Nouvelle Donne…

 

Elle a obtenue une bourse d’Aide au compagnonnage auteur en 2013, un bourse de création CNL en 2012, une bourse d’aide à l’écriture théâtrale du Groupe des 20.

 

 

SAISON 2009-2010
décembre 2009
Médiathèque de Bédarieux (34)

 

SAISON 2008-2009
mars 2008
NTH8 – Lyon