2 avril - 16 mai 2013
  • jeudi 16 mai 2013
    Festival FMX – Mexico D.F. / Mexique
  • mercredi 8 février 2012
    Théâtre de Bourg-en-Bresse (69)
  • vendredi 27 janvier 2012
    Centre Culturel Théo Argence – Saint-Priest (69)
  • 24 & 25 novembre 2011
    Centro Cultural Universitario de la UNAM – Mexico D.F. / Mexique
  • du 2 au 9 avril 2011
    NTH8 – Lyon
    CRÉATION

ÉLECTRE SE RÉVEILLE

Résumé

Retour

XIMENA ESCALANTE / SYLVIE MONGIN-ALGAN

POLYPTYQUE ESCALANTE #2

 

ÉQUIPE DE CRÉATION
texte : Ximena Escalante
traduction : Aurélie Dupire, éd. «Le Miroir qui fume»
mise en scène : Sylvie Mongin-Algan
assistant à la mise en scène : 
Sébastien Valignat
avec : Marion Aeschlimann, Electre / 
Alizée Bingöllü, Iphygénie / Anne de Boissy, Mère, Fantôme de Mère / Etienne Gaudillère, Oreste / Marion Lechevallier, l’Amie, l’Obsédée / François Leviste, Beau-père / Arthur Vandepoel, Pylade
scénographie : Carmen Mariscal
costumes : Clara Ognibene
lumière : Yoann Tivoli
son : Clément Vercelletto
photographies : Suzanne Guillemin

 

Production Les Trois-Huit, compagnie de théâtre au NTH8/Nouveau Théâtre du 8e.
Avec la participation artistique du GEIQ-Théâtre compagnonnage, de l’ENSATT/ Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre. Avec le soutien du Théâtre de Bourg-en-Bresse, du Théâtre de Vénissieux, de la Région Rhône-Alpes (FIACRE International) et de la convention Ville de Lyon/Institut Français.

 

 

«- Toi tu ne me plais pas
– Je suis ta mère ce n’est pas une question de goût c’est comme ça
– Je veux t’échanger contre une autre
– Tu ne peux pas
– Je peux si je te tue…
– C’est ce que disent tous les enfants à leur mère au moins une fois dans leur vie…»
Electre se réveille, X.E.

 

Ici comme chez les Atrides, Oreste et Electre, le frère et la soeur, unissent leurs forces pour tuer la mère.
Mais ici, Iphigénie n’a pas été sacrifiée par son père, elle écoute derrière les portes et vole les bagues et le nouveau mari de sa maman.
Ici
Pylade apporte ceci dont le frère et la soeur rêvent. Ceci qui leur ôte la peur, ceci qui révèle la vérité, ceci qui est leur drogue.
Ici
dans la maison d’une famille de ce monde, le jour où tout a commencé.
Ici
où le jour ne se termine jamais après la tragédie.
Sylvie Mongin-Algan

 

 

 

+ d'infos

Carmen Mariscal,
plasticienne, scénographe «Electre se réveille»

Carmen Mariscal est née à Mexico où elle étudie l’histoire de l’art. En 1991, après une fracture de la colonne vertébrale et de longs mois d’immobilité à l’hôpital, elle étudie les arts plastiques. Elle commence à employer des matériaux froids et propres, qui rappelent la salle d’opération ou le laboratoire. Aujourd’hui elle photographie des  fragments du corps humain superposés à différentes textures :  murs cassés, fissurés et évoque l’action du temps qui passe sur le corps. Elle expose en Russie, Espagne, France, aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, au Mexique…

 

www.carmenmariscal.com
Editions «le miroir qui fume»
Théâtre latino-américain contemporain
La faible connaissance en Europe du théâtre latino-americain contemporain témoigne mal de l’histoire riche et passionnée des échanges culturels et artistiques entre ces deux régions du monde. C’est afin de réduire cette brèche que nous lançons la collection «le miroir qui fume», en référence à la divinité méso-mexicaine Tezcatlipoca. Naturellement, la traduction d’un nouveau répertoire latino-américain s’avère essentielle pour stimuler l’intérêt de nouveaux lecteurs et spectateurs en Europe. Car nous poursuivons deux objectifs : permettre une diffusion accrue de ces pièces et susciter leur montage. Fidèles à cette vocation première, nous avons sélectionné pour le lancement de la collection une série de pièces mexicaines, auxquelles s’ajouteront progressivement des textes issus d’autres pays.
Il nous est rapporté par les anciens Mexicains qu’en brandissant son miroir magique, Tezcatlipoca pouvait prédire le futur et voir dans le coeur des hommes. Aujourd’hui, nous souhaitons plus modestement, que l’actualité et l’universalité de nos ouvrages trouvent dans un avenir proche une place dans la sensibilité du public francophone. Manuel Ullola
editionslemiroirquifume.blogspot.com
Ximena Escalante
auteure

Née à Mexico. Figure de proue du théâtre mexicain, Ximena Escalante explore le labryrinthe des sentiments. Son écriture se situe au croisement du réel et de l’onirisme, du mythe et de la modernité. Dans un style dépouillé, rythmé et corrosif, elle utilise les figures d’héroïnes et de héros universels pour évoquer la société contemporaine mexicaine. Pas d’analyse psychologique, mais des situations où les femmes vivent la violence du désir, l’abus de pouvoir, la peur, la haine, la jalousie, le passage de l’enfance à l’âge adulte, la difficulté d’être, d’aimer. Les luttes auxquelles se confrontent ses personnages sont universelles et les font sortir du mythe pour se ranger à nos côtés, aujourd’hui. Toutes ses pièces ont été créées au Mexique. Ximena Escalante travaille également comme scénariste, enseignante et critique de théâtre.