DATES À VENIR

  • les 16 et 17 septembre 2016 – 19h30
    Théâtre des Îlets, CDN de Montluçon (03)
  • samedi 9 juillet 2016 – 20h
    Théâtre Elisabéthain du Château d’Hardelot – Condette (62)

  • Toutes les dates sur + d’infos

UNE CHAMBRE À SOI

Virginia Woolf / Sylvie Mongin-Algan / Anne de Boissy

ÉQUIPE DE CRÉATION

 

mise en scène : Sylvie Mongin-Algan
avec Anne de Boissy
scénographie : Carmen Mariscal
lumières : Yoann Tivoli
son : Véronique Dubin
costumes : Clara Ognibene
traduction : Clara Malraux, éd. Denoël
photos : Lorenzo Papace

Production Les Trois-Huit/Nouveau Théâtre du 8e. Avec le soutien de L’arc, scène nationale Le Creusot (71). Spectacle créé le 28 novembre 2013 à L’arc, scène nationale Le Creusot (71).

 

 

 

Auteure de génie, critique littéraire et éditrice, Virginia Woolf a fasciné ses contemporains par sa créativité d’avant-garde et sa vie de femme libre. En 1929, elle publie Une chambre à soi, essai passionnant et énergique, plein de lucidité et d’humour qui deviendra un véritable texte de référence pour le droit des femmes à l’égalité et à la liberté intellectuelle.

 

SEPT ANS DE RÉFLEXION

 

Juillet 2006 – Lambeaux se joue à Avignon. C’est un texte de Charles Juliet que j’ai mis en scène, joué par Anne de Boissy dont l’interprétation bouleverse chaque soir le public. Soudain, coup de tonnerre sur le Festival : «Le Monde» publie les conclusions d’un rapport du Ministère de la Culture. Y éclatent des inégalités insoupçonnées entre les hommes et les femmes dans le spectacle vivant. Ce rapport devient rapidement le Rapport Reine Prat, du nom de son auteure. Reine Prat vient voir Lambeaux. Nous faisons connaissance, nous discutons de «son» rapport et de mon spectacle.

 

Septembre 2006 – Je suis conviée au Ministère de la Culture ainsi qu’une trentaine de metteuses en scènes. But de la réunion : nous convaincre de devenir candidates aux postes de direction des CDN et des Scènes Nationales. Je sors de cette réunion avec une forte migraine. Dans le TGV qui me ramène à Lyon, je lis Une chambre à soi de Virginia Woolf. Triple décision, et fin de la migraine : 1/ le livre de Virginia Woolf ne me quittera plus, et j’en ferai un jour résonner les murs des théâtres, 2/ le Rapport Reine Prat ne me quittera plus, et je travaillerai désormais à réduire les inégalités qu’il a révélées, 3/ je continue de travailler en collectif, car j’aime les chemins de traverse et je suis fière d’inventer jour après jour mon outil de travail.

 Sylvie Mongin-Algan

 

 

(…) L’UNE DES PLUS BELLES CRÉATION D’AVIGNON OFF :
UNE CHAMBRE À SOI, DE VIRGINIA WOOLF, PORTÉE À LA SCÈNE PAR LA COMPAGNIE LYONNAISE LES TROIS-HUIT

Un manifeste féministe acéré
Une grande pensée, servie ici par une comédienne et mise en scène admirable. On connaît la profondeur avec laquelle Sylvie Mongin-Algan (…) interroge non seulement les œuvres, mais aussi la notion de collectif, et le rapport des spectateurs à la scène, au théâtre. La représentation toute en intelligence (…) confirme la finesse de son regard et la consistance de ses ambitions artistiques.
Manuel Piolat Solaymat, LA TERRASSE n°234, AVIGNON-CRITIQUE, juillet 2015.

 

AVOIR UNE CHAMBRE À SOI
(…) la comédienne réussit une formidable performance, celle de nous faire comprendre dans les moindres détails la pensée en action de Virginia Woolf, (…), vibrante de vitalité et d’énergie, complice émouvante et entière d’un auditoire à séduire. Dirigée à la perfection par Sylvie Mongin-Algan, elle captive les spectateurs en les embarquant dans le plus riche des voyages, celui qui éclaire les failles obscures et complexes de notre monde…pour conquérir une chambre à soi!
Hélène Kuttner, ARTISTIK REZO.com, 19 juillet 2015.

 

UNE CHAMBRE À SOI OU LE SOUFFLE IRRÉSISTIBLE
D’UNE ÉCRIVAINE FÉMINISTE AVANT-GARDISTE

(…) Désormais toutes les péroraisons à relents paternalistes destinés à adoucir les angles de l’oppression dont sont les victimes les femmes n’ont plus le droit de cité face à l’authenticité de ces paroles de femmes (Virginia Woolf – Sylvie Mongin-Algan – Anne de Boissy) qui ont uni leur voix pour faire entendre le souffle émancipateur d’une révolte à jamais close.
Beaucoup plus qu’un « spectacle », cette œuvre d’une actualité toujours aussi brûlante non seulement bouleverse et ravit – tant sa pertinence artistique est d’une excellente facture – mais encore fait-elle entendre l’un des plus convaincants plaidoyers pour la liberté des femmes, sujets de leur propre désir.
Yves Kafka, LE BRUIT DU OFF, 10 juillet 2015.

 

UNE CHAMBRE À SOI : VIRGINIA WOOLF SUBLIMÉE PAR
SYLVIE MONGIN-ALGAN
Formidable texte, formidable interprétation… Quel beau spectacle qu’Une chambre à soi, mis en scène par Sylvie Mongin-Algan!
(…) Anne de Boissy campe ce personnage avec une délicatesse et un humour irrésistibles (…) sans que notre attention, captée dès les premières minutes par la puissance du raisonnement et la beauté des phrases, ne faiblisse une seule seconde.
Nicolas Blondeau, LE PROGRÈS, mardi 10 décembre 2013.

 

PIÈCE FORTE POUR FEMME LIBRE
Espiègle, perspicace sans jamais cesser d’être drôle, Anne de Boissy ravive l’énergie du texte, témoignant par la même occasion d’une impeccable direction d’acteur. Ainsi, l’essai de Virginia Woolf a trouvé une mise en scène à la hauteur de son propos. Sylvie Mongin‑Algan nous révèle une fois encore, son remarquable talent à choisir des textes forts, intemporels et à les magnifier par l’indéniable qualité de mise en scène qu’elle leur confère.
Élise Ternat, LES TROIS COUPS, le 18 décembre 2013.

 

+ d'infos

SAISON 2014-2015
vendredi 10 octobre 2014
L’Atrium – Tassin-la-Demi-Lune (69)
11, 13 & 14 octobre 2014
NTH8 – Lyon (69)
13 & 15 novembre 2014
Centre Charlie Chaplin – Vaulx-en-Velin (69)
18 & 19 novembre 2014
L’Hexagone, scène nationale – Meylan (38)
vendredi 16 janvier 2015
CCulturel Jean Carmet – Mornant (69)
du 4 au 26 juillet 2015
Festival d’Avignon OFF – Théâtre GiraSole

 

SAISON 2013-2014
jeudi 28 novembre 2013
L’arc, scène nationale Le Creusot (71)
du 3 au 18 décembre 2013
NTH8 – Lyon (69)