IL Y AVAIT UN PASSAGE DU DÉSIR

23 mars 2019 – 17:00

NTH8

VINCENT BADY

ÉQUIPE DE CRÉATION

Texte et jeu : Vincent Bady
Direction d’acteur : Anne de Boissy
Montage des images et régie vidéo : Maëlys Meyer 

 

 

Réfugié en France en 1933, traité ici comme un « indésirable », le philosophe juif allemand Walter Benjamin a fait de ces galeries marchandes du 19e siècle qu’on appelle les passages parisiens un motif central de son oeuvre. En 1940, il fuit l’arrivée à Paris des troupes allemandes.Il traverse à pied la frontière franco espagnole, et devant la volonté de la guardia civil de le ramener en France, il se suicide à Port-Bou le 26 septembre 1940. En 1990, avec le réalisateur J-P. Lebesson, j’ai retrouvé la trace de W. Benjamin dans la montagne et notre film, Le Passant, restitue ce passage de la frontière. En 2018 je raconte à nouveau cette histoire au théâtre. A l’exil hors d’Europe de l’apatride W. Benjamin fait écho l’exil aujourd’hui des migrants vers l’Europe, et leur accueil ici comme des «indésirables». Suspendre le temps pour actualiser le souvenir des victimes. Les voix de celles d’aujourd’hui résonnent dans celles d’hier.Sur le seuil de cette chambre d’écho, quelques figures «benjaminiennes» se tiennent immobiles : l’ange de l’histoire, le chiffonnier et le petit bossu.Une hotte, une bosse, et des ailes.

V.B. 


En savoir plus

Retour