Projets artistiques


Filtrer par :

REFAITES

FABIENNE SWIATLY / ANNE DE BOISSY

Dans cette pièce, il sera question de peau. Celle des personnages et aussi les 2m2 de peau qui nous contiennent, nous protègent et finissent, un jour ou l’autre, par nous lâcher. « Se refaire la gueule de l’emploi ? » est une des questions qu’elle posera à son double intérieur. Son double rajeuni. Son double politique. Elles seront donc deux sur scène. – Tout commence dans la loge.

BESOS DE LOTA

LAURA TIRANDAZ / SYLVIE MONGIN ALGAN

Besos de Lota est un spectacle pour les enfants qui voyage entre la France et le Chili. Angela est une petite française dont le père vit au Chili, dans une vieille ville minière appelée Lota. Déambulant dans cette ville qui lui est inconnue, notre personnage invente toute une géographie parallèle peuplée de voix, de tunnels et d’oiseaux…

Création en espagnol

 

 

IL Y AVAIT UN PASSAGE DU DÉSIR

VINCENT BADY

A l’exil hors d’Europe de l’apatride W. Benjamin fait écho l’exil aujourd’hui des migrants vers l’Europe, et leur accueil ici comme des «indésirables». Suspendre le temps pour actualiser le souvenir des victimes. Les voix de celles d’aujourd’hui résonnent dans celles d’hier. 

CITÉ IDÉALE

Maëlys Meyer / Vincent Bady / Paul Zoungrana

De février à mars 2020, Maëlys Meyer – réalisatrice – Vincent Bady et Paul Zoungrana – metteurs en scène – réalisent un film entre documentaire et fiction sur la rencontre d’artistes français et burkinabè autour de la cité idéale.

REBELLES / REBELDES

CUT / ENSATT / LES TROIS-HUIT

Comment et pourquoi faire du théâtre au Mexique ? Comment le théâtre s’inscrit-il aujourd’hui dans la société mexicaine ? Quelle est son histoire ? Quels sont ses enjeux ? Ses difficultés ? Ses combats ? Comment les engagements des jeunes artistes de théâtre mexicains peuvent-ils interroger les nôtres, questionner les nôtres et réciproquement ?

VERS LE HUITIÈME VERT

Vincent Bady / Maëlys Meyer

Témoigner et valoriser des démarches de développement durable, éco citoyennes, de solidarité «verte» dans le quartier des Etats-Unis, à travers plusieurs films documentaires.

TOUS EN SCÈNE

Alizée Bingöllü / Dans le cadre de Tous en Scène

Découverte du théâtre et de la pratique théâtrale en lien avec un texte d’auteur·rice contemporain·e

 

LAMBEAUX

CHARLES JULIET / SYLVIE MONGIN-ALGAN / ANNE DE BOISSY

Un jour, il te vient le désir d’entreprendre un récit où tu parlerais de tes deux mères
L’esseulée et la vaillante

L’étouffée et la valeureuse

La jetée-dans-la-fosse et le toute-donnée

PAPA EST DANS L’ATLANTIDE

JAVIER MALPICA / SYLVIE MONGIN-ALGAN

Les enfants devenus symboles du drame des migrations. Un théâtre peu connu, à la langue percutante et à la puissance dramatique certaine.

LA BARRACA

D'après Federico GarcÍa Lorca / Guy naigeon

Je veux dormir un instant, un instant, une minute, un siècle ; mais que tous sachent bien que je ne suis pas mort.

UNE CHAMBRE À SOI

Virginia Woolf / Sylvie Mongin-Algan / Anne de Boissy

Auteure de génie, critique littéraire et éditrice, Virginia Woolf a fasciné ses contemporains par sa créativité d’avant-garde et sa vie de femme libre. En 1929, elle publie Une chambre à soi essai passionnant et énergique, plein de lucidité et d’humour…

AUPRÈS DE MON ARBRE (EN BÉTON)

VINCENT BADY / DANS LE CADRE DE 8E ART

Cette création théâtrale, menée par Vincent Bady, est réalisée à partir d’un collectage de paroles d’habitants rencontrés sur la pelouse ou le marché de la place du 8 mai 1945. Merci à eux.

GRITO / JE CRIE

XIMENA ESCALANTE / SYLVIE MONGIN-ALGAN / ALIZÉE BINGÖLLÜ / ANNE DE BOISSY

Cette histoire. Notre histoire. Elle traverse les siècles. Et ceci n’en est pas le commencement…

RIVESALTES FICTIONS ITINÉRANTES

VINCENT BADY / MARION LECHEVALLIER

Rivesaltes Fictions Itinérantes est la petite forme théâtrale itinérante conçue à partir du spectacle Rivesaltes Fictions / Question suivante.

TOMBER LA FAÇADE

VINCENT BADY / 8e ART

Le spectacle « Tomber la façade » a été créé en octobre 2011, bd des Etats-Unis, en réponse artistique à la future installation de l’œuvre de Simon Starling dans le cadre de 8e ART.

L’ANALPHABÈTE

Agota Kristof / Anne de Boissy

Projet bilingue en Français et LSF/Langue des Signes Française.

30

Alicia Kozameh / Sylvie Mongin Algan

Vivant, terrible et dense, le texte d’Alicia Kozameh a été pensé comme un conte, mais témoigne d’une expérience réellement éprouvée par l’auteure, prisonnière politique dans les années 70 en Argentine. Trente femmes détenues dans le sous-sol d’une Préfecture de Police…

BINGÖL, ROAD TRIP THÉÂTRAL

ALIZÉE BINGÖLLÜ

Quel est ce vent qui me pousse vers l’est ?

C’est un vent d’ouest, Baba, on les appelle les contre-alizés.

VARIATION

Anne de Boissy / Géraldine Berger / Fabienne Swiatly / Mö de Lanfé

Performance bilingue sur le livre-témoignage Un enfant assorti à ma robe – Déshabillage

SI JE SUIS DE CE MONDE

ALBANE GELLÉ / ANNE DE BOISSY / GÉRALDINE BERGER

Spectacle bilingue en Français et LSF/Langue des Signes Française.

LES MÉNINES / LAS MENINAS

ERNESTO ANAYA / SYLVIE MONGIN-ALGAN

Le tableau de Velázquez, Les Ménines, possède la force d’attraction des mystères et des miroirs. Sylvie Mongin-Algan, qui met en scène la pièce éponyme de l’écrivain mexicain Ernesto Anaya, en est convaincue. Le travail collectif très réussi qu’elle dirige impressionne.

BOIRE

FABIENNE SWIATLY / GUY NAIGEON / ANNE DE BOISSY

«Père : Il dit que le Côtes du Rhône, c’est encore ce qu’il y a de mieux, que ce n’est jamais décevant / Mère : Elle dit qu’elle peut s’arrêter de boire quand elle veut / Frère : Il dit si t’étais pas ma soeur, je te baiserais bien / Soeur : Elle dit que le jus d’orange la fait vomir / Je : J’arrête de boire et me remets à fumer»

MONSTRES D’OR ET DE SANG #2

ALBERTI, ANAYA, LORCA, POMBO / SYLVIE MONGIN-ALGAN / GUY NAIGEON

83 ans après La Barraca De Lorca, Sylvie Mongin-Algan et Guy Naigeon conduisent un projet qui réunit 9 compagnons comédiens à partir d’allers et retours artistiques, connus ou inconscients.

BIENVENUE DANS LE NOUVEAU SIÈCLE DOKTOR FREUD

SABINA BERMAN / GUY NAIGEON

Le cas Dora, document historique exemplaire, mais aussi «un des échecs remarquables de la psychanalyse et un test révélateur des méprises fantasmées de S. Freud sur la sexualité féminine…

REGRESA

XIMENA ESCALANTE / SYLVIE MONGIN-ALGAN

De Mexico à Epidaure, REGRESA / REVIENS.

UN ENFANT ASSORTI À MA ROBE

FABIENNE SWIATLY / ANNE DE BOISSY ET GÉRALDINE BERGER

Une maison. Une mère dans la solitude et le trop plein de la journée à venir. Elle est tiraillée et ne sait comment réagir : s’occuper de son enfant ? S’occuper d’elle ? S’occuper de son ménage ? S’occuper du repas ? Contradictoire, elle nous fait aussi sourire…

MONSTRES D’OR ET DE SANG #1

ANAYA, CALDERON, LORCA, PASOLINI / SYLVIE MONGIN-ALGAN / GUY NAIGEON

83 ans après La Barraca De Lorca, Sylvie Mongin-Algan et Guy Naigeon conduisent un projet qui réunit 9 compagnons comédiens à partir d’allers et retours artistiques, connus ou inconscients …

DES MOTS À FLEUR DE BÉTON

VINCENT BADY / DANS LE CADRE DE 8e ART

Vincent Bady a proposé une nouvelle création in situ, au pied des immeubles, construite à partir de recueil de paroles d’habitants autour de l’œuvre de l’artiste Bojan Sarcevic qui aurait dû voir le jour Boulevard des Etats-Unis en 2013 dans le cadre du projet 8e Art.

DURAS / PLATINI

D'APRÈS L'INTERVIEW DE LIBÉRATION / GUY NAIGEON

En décembre 1987, une rencontre entre deux artistes, un écrivain et un footballeur, est organisée par le journal Libération. L’écrivain c’est Marguerite Duras, qui vient d’écrire L’Amant. Le footballeur c’est Michel Platini, qui vient d’écrire Ma vie comme un match. Marguerite Duras interroge et s’interroge sur Platini. Michel Platini répond avec lucidité et humour, en «dribblant» avec intelligence…
Guy Naigeon

EUROPE NE SE SOUVIENT PLUS

VINCENT BADY

Qu’est-ce qu’une histoire qu’on ne peut raconter que lorsqu’on ne peut plus faire autrement, et que la raconter représente pour soi une question de vie ou de mort ?

MOI AUSSI JE VEUX UN PROPHÈTE

XIMENA ESCALANTE / SYLVIE MONGIN-ALGAN

«Tu n’as plus de mains pour me toucher. Ils ont souillé ta blancheur. Prophète, ne t’inquiète pas. Toi et moi on n’a pas besoin de mains ni de langue. Ni de corps. Ni de rien. On se voit et l’on se sent comme ça. Ouvre bien les yeux et regarde-moi, regarde-moi encore. C’est ça. Comme ça…

ÉLECTRE SE RÉVEILLE

XIMENA ESCALANTE / SYLVIE MONGIN-ALGAN

Ici comme chez les Atrides, Oreste et Electre, le frère et la soeur, unissent leurs forces pour tuer la mère.

ANDROMÁCA REAL

XIMENA ESCALANTE / SYLVIE MONGIN-ALGAN

Les choses arrivent par morceaux. Les personnes arrivent et elles sont des morceaux. Je suis ici, étant un morceau de moi-même. Et je l’attends lui, qui est un autre morceau, un morceau masculin. Lui, il va me demander mon être, mais comme ça il ne l’aura pas parce que je ne l’ai pas moi-même…

PHÈDRE ET AUTRES GRECQUES

XIMENA ESCALANTE / SYLVIE MONGIN-ALGAN

Au-delà de leurs tenues et autres apparats très contemporains, les sentiments des personnages conservent une quintessence mythologique faisant de chacun d’eux des archétypes, rappelant un peu plus à quel point, selon Ximena Escalante, nous sommes faits de mythes et de rêves.

ZONE DE VIE

VINCENT BADY

Texte-machine sur la mort d’un étranger dans un centre de rétention.

DOUBLE MOI

ANNE DE BOISSY / GÉRALDINE BERGER

Un conte théâtral bilingue, un conte pour les grands, «pétri» d’«histoires vraies» glanées sur… le paquet de kleenex, la photo d’identité, la bague, le pull noir, la tâche, le doudou, la fleur, la toile cirée, l’édredon, les talons aiguilles.

RIVESALTES-FICTIONS / QUESTION SUIVANTE

VINCENT BADY / MARION LECHEVALLIER

Après « Europe ne se souvient plus » et « Zone de vie », Vincent Bady écrit et met en scène « Rivesaltes-fictions / Question suivante », troisième volet d’un triptyque sur l’accueil des Étrangers en France.

EUROPE SANS PAPIERS / ZONE DE VIE

VINCENT BADY / LAETITIA LALLE BI BENIE

Europe sans papiers Forme théâtrale brève composée de deux séquences de la pièce « Europe ne se souvient plus » de Vincent Bady.

Zone de vie Texte-machine sur la mort d’un étranger dans un centre de rétention.

ALTHUSSER SOLO

GUY NAIGEON / VINCENT BADY

Louis Althusser écrit L’Avenir dure longtemps pour reprendre la parole, lever le silence d’un « non-lieu » psychiatrique qui, au delà du meurtre d’Hélène, obère toute sa vie. Dire ce texte au théâtre, ce n’est pas reconstituer publiquement la scène intime d’un aveu…

ARTAUD, UN CERTAIN ETAT DE FUREUR

GUY NAIGEON

Six acteurs, une infirmière, du son produit par des machines et les acteurs, des fulgurances de mots, un espace labyrinthique (lieu de mémoire et de futur).

BALADES URBAINES

VINCENT BADY

BALADES URBAINES, DE JOUR ET DE NUIT, DANS LE 8e ARRONDISSEMENT
De Monplaisir au Grand Trou en passant par les Etats …

DIX PHEDRE

SYLVIE MONGIN-ALGAN / GUY NAIGEON

DIX Phèdre, dix spectacle, une histoire d’amour, de transgression, de chaos.

HP CLOWN

GUY NAIGEON / HÉLÈNE PIERRE

H.P Clown, ça va être des histoires de vie, des histoires de mort, des histoires de peur.

Ça va être des histoires derrière lesquelles on pourra deviner les fantômes de Shakespeare, de Beckett.

JE SUIS TOUTE DECOUSUE

OLIVIER MOUGINOT / SYLVIE MONGIN-ALGAN / JULIETTE FERNET

De la parole toute décousue arrive la vérité par petits bouts.

LE CANTIQUE DES CANTIQUES

ANNE DE BOISSY / NICOLAS RAMOND

Le Cantique des cantiques, un chant d’amour, un poème nuptial. Le Cantique des cantiques et la langue des signes : une rencontre au cœur d’une parole amoureuse, l’une vient de la nuit des temps, l’autre est entrée depuis peu dans la lumière.

LES CRIS

CHRISTINA MIRJOL / SYLVIE MONGIN-ALGAN

Cri n°95 : Écoutez, on essaie, nous, chaque année de faire pour le mieux, que ce soit propre dans la cour. Mais ce sont les feuilles. Elles tombent, elles tombent.

LES MEURTRIÈRES

SANDRINE BAUER / GUY NAIGEON

Zigouiller, buter, estourbir / Trucider, saigner, refroidir / Descendre, occire, ratatiner / Comme l’auraient fait les chères aînées / Faire que sa vie soit un roman / Dès le lycée prendre un amant / Et pour cela tuer père et mère / Comme l’aurait fait Violette Nozière.

LIGNE BLANCHE / LE SEUIL

ANNE DE BOISSY

Ligne blanche est une chantier de recherche théâtrale sur le français oral, la langue des signes, la communication non parlée. L’enjeu est d’écrire simultanément en deux langues sur le papier et au plateau avec une actrice, une danseuse bilingue, un metteur en scène, un auteur.

MAI 08 / THÉÂTRE OCCUPÉ

GUY NAIGEON

Les événements de mai, histoire de mai, la passion de mai, l’aventure de mai, les idées de mai, les semaines de mai, les paroles de mai, les échecs de mai…

LES NAISSANCES

VINCENT BADY

Pendant deux ans, des comédiens ont recueilli de nombreuses histoires de naissances, dans des lieux divers : Hôpital du Vinatier, Centre social des États-Unis, Foyer Sonacotra Les Laurieers, … Ces textes ont formé la matière de plusieurs lectures publiques.

NOTRE CERISAIE

ANTON TCHEKHOV / SYLVIE MONGIN-ALGAN

Avec les habitants de la Cerisaie, sur le vaisseau TCHEKHOV, embarquons-nous pour le plus beau des naufrages.

ŒDIPE STORIES

SOPHOCLE, SÉNÈQUE, CORNEILLE... / SYLVIE MONGIN-ALGAN / GUY NAIGEON

Cette nouvelle version d’Œdipe se propose de mettre en exergue, la dimension policière que revêt le parcours du légendaire « élucideur » d’énigmes.

TES DÉSIRS FONT DÉSORDRE

ANNE DE BOISSY / PASCAL THIVILLON / NICOLAS RAMOND

Parler du ménage, c’est tâcher pour moi d’évoquer l’architecture invisible qui constitue les fondements de la maison, lieu de l’intime par excellence. Dans le cycle sans fin du ménage, il y a quelque chose qui renvoie constamment à notre condition humaine. Poussière tu es, poussière tu redeviendras!

POÈMES CHINOIS ET CONTES ZEN

LI SHANG-YIN, MAO P'ANG, WEN T'ING YUN... / ANNE DE BOISSY / NICOLAS RAMOND

Une promenade en sons et en signes dans la poésie chinoise, de petits contes et jeux de mains collectifs.