PULPO

11 décembre 2021 – 17:0019:00
12 décembre 2021 – 17:0019:00
07 novembre 2021 – 11:0014:0015:0018:00
10 novembre 2021 – 19:3021:00
12 novembre 2021 – 19:3021:00
13 novembre 2021 – 19:30
14 novembre 2021 – 15:0018:00
16 novembre 2021 – 19:3021:00
18 novembre 2021 – 19:30

Vincent Bady / Alizée Bingöllü / Sylvie Mongin Algan / etc.

Mexique, Cuba, Venezuela, Colombie, Brésil, Uruguay, Argentine, Chili… Pulpo est une invitation au voyage en Amérique latine à la recherche du théâtre qui s’y écrit aujourd’hui.

Pulpo, c’est en français le poulpe : trois coeurs, huit bras, neuf cerveaux, des centaines de tentacules et des jets d’encre pour protéger sa fuite.

Pulpo, c’est un comité de lecture de textes d’auteurs et d’autrices d’Amérique latine, dans la continuité du lien développé par les NTH8 et ce continent.

Pulpo, c’est une ouverture vers un ailleurs théâtral, dans la profusion de ses textes, de ses formes et la multiplicité des poétiques.

Pulpo, c’est la découverte de plus de 100 textes du XXIe siècle traduits de l’espagnol et du portugais, souvent édités, mais jamais encore créés en France.

Pulpo, c’est la rencontre d’une trentaine de lecteurs et lectrices français.es qui se sont réuni.e.s depuis septembre 2020.

PULPO rassemble les équipes du Théâtre du Grabuge, du Collectif BIS, du Geiq Théâtre Compagnonnage Lyon, de la compagnie Le Grand Nulle Part, du Collectif Les Trois-Huit, de la Plateforme PLUS et des artistes bilingues : Gabriela Alarcón Fuentes, Ana Benito, Vincent Pouderoux, Jean-Philippe Salerio, Cécilia Steiner.

Grâce au travail de traduction et d’édition des maisons d’édition Le Miroir qui fume, Actualités Éditions, Zinnia Éditions, Les Solitaires Intempestifs ainsi que la Maison Antoine Vitez, Pulpo a pu sélectionner 18 textes qui  vous seront présentés sous forme de lectures, mises en espace, court-métrages, rencontres, mises en scène… bilingues ou non.

Comité de lecture

Depuis le mois de septembre, une trentaine de lecteurs et de lectrices se réunissent régulièrement dans le comité de lecture Pulpo afin de découvrir ensemble des textes d’auteurs et d’autrices d’Amérique latine, traduits et parfois édités mais jamais joués en français (ou presque).
Pulpo réunit les équipes de la Compagnie Cassandre, du Théâtre du Grabuge, du Collectif Bis, de En acte(s), du Compagnonnage – Théâtre, du Grand Nulle Part, de la compagnie ON/OFF, du Collectif Les Trois-Huit, de la Plateforme PLUS et quelques artistes bilingues (Gabriela Alarcon Fuentes, Ana Benito, Vincent Pouderoux, Jean-Philippe Salerio, Cécilia Steiner).

PULPO – Année 2021

Après plus de 90 textes lus, grâce au travail de traduction et d’édition réalisé par des Maisons d’édition comme Le Miroir qui fume, Actualités Editions ou encore la Maison Antoine Vitez, 18 textes ont été sélectionnés pour être présentés prochainement, sous la forme de lectures mises en espace, de court-métrages, de rencontres, de mises en scène, bilingues ou non. Nous avons hâte de vous faire découvrir la magnifique dramaturgie contemporaine qui vit de l’autre côté de l’atlantique.

LES TEXTES

 

BRÉSIL

Descente de Brasil Bosco, traduit du portugais par Sophie Rodrigues – SOLITAIRES INTEMPESTIFS

Agreste de Newton Moreno, traduit du portugais par Luciana Botelho – MAISON ANTOINE VITEZ

Amours sourdes de Grace Passô, de traduit du portugais par Anne-Claire Ronsin

Chemins de sang de Camilo Pellegrini, traduit du portugais par Alexandra Moreira da Silva

Le repas de Newton Moreno, traduit du portugais par Luciana Bothelho
Marée de Marcio Abreu, traduit du portugais par Thomas Quillardet

Marée de Marcio Abreu, traduit par Thomas Quillardet – MAISON ANTOINE VITEZ

 

URUGUAY
Tebas Land de Sergio Blanco, traduit de l’espagnol par Philippe Koscheleff – ACTUALITÉS EDITIONS

Kiev de Sergio Blanco, traduit de l’espagnol par David Ferré – MAV – MAISON ANTOINE VITEZ

Kassandra de Sergio Blanco, traduit par Philippe Koscheleff

La colère de Narcisse de Sergio Blanco, traduit par Philippe Koscheleff

 

MEXIQUE

Bêtes, Chiennes et autres créatures de Luis E. Gutiérrez Órly Monasterio, traduit de l’espagnol par Philippe Eustachon – LE MIROIR QUI FUME

Falaise de Maria Hartasánchez, traduit de l’espagnol par Adeline Isabel-Mignot – LE MIROIR QUI FUME

Fissures de David Gaitán, traduit de l’espagnol par Sophie Zambrano – LE MIROIR QUI FUME

L’Enigme de Frau Heimlig de Maria Hartasánchez, traduit de l’espagnol par Adeline Isabel-Mignot – LE MIROIR QUI FUME

Portrait d’elle endormie de Luis E. Gutiérrez Órly Monasterio, traduit de l’espagnol par Boris Schoemann – LE MIROIR QUI FUME

Anatomie de la gastrite de Itzel Lara, traduit de l’espagnol par David Ferré – LE MIROIR QUI FUME

Je ne me souviens toujours pas de son visage de Itzel Lara, traduit de l’espagnol par David Ferré – ACTUALITES EDITIONS

 

CUBA

Dix millions de Carlos Celdrán, traduit de l’espagnol par Floriane Toussaint – ACTUALITES EDITIONS

 

ARGENTINE

Et des femmes rêvèrent à des chevaux de Daniel Veronese, traduit de l’espagnol par Françoise Thanas – MAISON ANTOINE VITEZ

 

 


En savoir plus

En lien…

Retour